Qui sommes-nous ? - www.galiam.net

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Qui sommes-nous ?

Informations
 
 
 

Qui sommes-nous ?
Je suis d’abord et avant tout le gamin de Gagnoa, Côte d'Ivoire venu de Guéyo, mais antérieurement, de Ouagadougou (Burkina Faso) ,

  
dans son âge enfantin, happé par l’aventure d’autrui.
Lorsque je fus abandonné pour une raison que je ne connaitrai sans doute jamais, je devins le jouet ingénu d’un destin capricieux. Sans être orphelin, il a fallu vivre, loin des miens, loin de mon père, loin de ma mère.
Ainsi livré à une fortune peu banale ,  le meilleur choix consistait à opter pour l’autonomie la plus diligente, la plus immédiate.




Parti pour devenir un "Homme", me voilà confronté, dès l'enfance,  aux hasards de la solitude. Les  illusions vont me tourmenter et me jeter, au sortir de la prime adolescence,  dans l’engrenage impassible du monde des adultes.



L’excellence scolaire  (qui a fait ma renommée à Guéyo,  à Gagnoa et au Cours Normal de Ouahigouya) est sacrifiée au profit d'une nécessaire et urgente autonomie. "Le major n’est qu'instit" dira-t-on. Qu’importe
1 !



Au fil des ans , j’ai décidé de vivre ma propre légende. Elle exaltera ma curiosité. Elle fera de moi un autodidacte. Elle nourrira  souvent mes rêves mais elle me suscitera parfois des révoltes intérieures. Elle m’insufflera la rage de me mesurer à ce que je sais ne pas comprendre, celle de vaincre. Bref, elle me conduira à rechercher cent soleils à l’envers des nuages de la vie. Elle m’apprendra à composer avec la diversité des contingences, à pactiser, parfois, avec l’inacceptable. Bien souvent, ce conseil bourdonnera au dedans de moi.





"Lorsque tu reconnais ta faiblesse, alors, souviens-toi d'être un roseau pensant."  "Remplis-toi de sagesse !" Dans ma langue maternelle ce conseil est ramassé en un seul mot : "Galiam".  Le nom de ce site web.

"Rien n'est exaltant comme un chantier, surtout lorsqu'on y construit des hommes" disait Célestin Freinet. Exaltante aussi l'oeuvre dont le dessein est de construire des ponts entre les hommes. Proposer ce type de  ponts, telle est l'intention de  
Galiam.net, votre site.


-------------


1. Qu'importe puisque,  dans ma tête, la suite des études n'était que partie remise. L'urgence était de n'être plus à la charge d'aucune personne.
Plus tard, ce fut le début des études supérieures à la faculté de Philosophie de l'Université d'Abidjan en  Côte d'Ivoire, puis la suite à l'Université Catholique d'Angers, en France, en Institut de Formation de Professeurs,  à l'Institut Supérieur de Promotion de l'Enseignment Catholique d'Angers, (Formation des Cadres),   à l'Université de Lyon 2 (pour les Sciences de l'Education),  à la Sorbonne (Paris IV), pour l'Histoire des Idées et pour les lettres Modernes et à l'Institut Supérieur Africain pour la Formation des Cadres (pour la Recherche sur l'Education et la Formation des Formateurs). Ma formation personnelle, elle, ne sera jamais arrêtée car, plus on apprend, plus on sait qu'on ignore.



haut de page

page d'accueil






 
 
 





"Surnoms":
On m'appelle aussi "Tarwende Beb-Yagda" ou encore "Kuilghin sièbgo"
des surnoms qui tendent à dire que la plante qui a le bonheur de pousser sur les rives du marigot
ne craint pas pas la sécheresse, pour le second et pour le premier, que celui qui estime que Dieu est son rempart ne soucie pas d'un ennemi éventuel.

-----------------------
Ma disponibilité et mes compétences (quoique modestes)
mais aussi mon amitié sont à votre service.

Ce n'est pas grand' chose, certes, mais "le vrai bonheur est dans le peu"
------
J'aime à penser que l'homme est une puissance, mais rien qu'une puissance de choix et d'exécution. Il ne peut rien s'inspirer à lui-même. L'inspiration de tout bien lui vient de Dieu; l'inspiration de tout mal lui vient du démon. Il a la richesse de son libre arbitre.
--------
Traçons ensemble les sillons du futur






 
 
 
 







*

 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu